Adel Abdessemed ou l'art psychopathe

By Auréline - mars 12, 2018


Peut-on qualifié d'art une oeuvre où l'ont voit des poules attaché par les pattes tête en bas en train de brûler vives ? Et bien apparemment oui, en tout cas pour le musée d'art contemporain de Lyon et pour l'artiste à l'origine de cet oeuvre. Le musée se défent en affirmant exposé ici "une oeuvre vidéo et non des poulets", oui enfin cette "oeuvre vidéo" montre clairement de vraies poulets en état de détresse. Ces poulets ne serait également pas vraiment brûlé car "enduit d'un produits qui permettrait à la peau de ne pas brûlé". L'artiste l'ayant d'ailleurs déjà utilisé sur lui même pour son oeuvre "Je suis innocent". Autant pour moi vu qu'il l'as testé sur lui c'est ok ! Sauf qu'il était habillé, les flammes ne touchait pas sa peau, peau qui au passage est moins fragile que celle d'une poule ! Et puis c'est tout de même bizarre cette effet de peau qui noircit et qui part en lambeau au contact des flammes, plus vrai que nature ! Surement grâce à son produit magique ! Et puis c'est vrai que par le passé cet homme n'as jamais maltraité d'animaux gratuitement au nom de "l'art". Ah ! En fait si : 2008 - Don't trust me. je vous laisse le soin de chercher les images des cette autre "oeuvre vidéo", je ne veux pas vous imposer ces images insoutenables ici. Mais baste, supposont que ces pauvres poulet ne soit miraculeusement pas blesser par le feu, on en parle du fait qu'ils soient attacher par les pattes la tête en bas comme des bouquets de thym ? Imaginez un peu le stress vécu par ces animaux, imaginez vous à leurs place, attaché la tête en bas sans moyen de s'échapper et qu'on vous mettent le feu au cul, personnellement même si ça ne me brûle pas je fait une syncope. De plus je pensais qu'en France, la maltraitance animal était interdite. Normalement oui : 2 ans de prison et 30 000€ d'amende. Mais on s'en fou on peut exposer cette vidéo sans soucis. Elle n'as pas été tourné en France et en plus il y a plusieurs années. Je rappelle que des enfants visite ce musée dans le cadre de sorties scolaires, voila ce que leurs présentent comme de l'art. Des être sentients en train d'être torturées d'une des pires façon qui soit, en toute impunité. De quoi formé de grands psychopathe pour les années à venir ! 

Honnêtement je suis dépassé, je ne comprend pas qu'un homme maltraitant des animaux non humains ne soit pas poursuivi par la justice. Je ne comprends pas non plus que l'on qualifie ce psychopathe d'artiste et pas seulement le musée qui l'expose mais également des amateurs d'art qui qualifie cela "d'allégorie de toutes les violences". En fait non il n'y a aucune allégorie dans cette merde, c'est un psychopathe qui a fait brûlé vives des poules et qui a filmé ça pour pouvoir montrer au monde à quel point il était prêt à allé loin dans l'art. Cet homme ainsi que ce musée doivent répondre de leurs actes devant la justice et arrêter de se cacher derrière l'art. L'art ce n'est pas ça et ce ne seras jamais ça. 

Amis lyonnais (et d'ailleurs également), je vous invite à boycotter le musée d'art contemporain de Lyon, s'il vous plait ne donner pas votre argent à des personnes qui cautionnent ce genre d'actes. 


Je vous embrasse fort et compte sur vous, 
Auréline.

  • Share:

You Might Also Like

2 commentaires

  1. OMG! Je dois dire que j'adore l'art et les musée, mais là, je ne vois vraiment pas le message qui est passé, ni l'intention ni quoique ce soit. C'est juste inadmissible et je trouve ça vraiment honteux qu'un musée veuille bien exposé ce genre de chose que je ne qualifierai en aucun d'art ou d'oeuvre.Surtout par les temps qui court, où le monde commence doucement à se conscientiser par rapport à le souffrance animale et tout ce que cela engendre. Ça me rends folle!! Une pétition peut-être? Ou faire remonter aux associations?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me rend folle aussi :'( Apparemment Brigitte Bardot et Onevoice ont prévu de porter plainte mais je n'ai pas encore vu de pétition pour l'instant. Espérons qu'il ne lâche pas l'affaire.

      Supprimer