Mon chemin vers le véganisme, où j'en suis ?



En novembre 2016 j'ai décidé de devenir complètement végétarienne. Et aujourd'hui un peu plus d'un an après j'avais envie de faire un peu le point et aussi de te parler de mon avancement vers le véganisme qui est clairement mon objectif.

Le début de mon végétarisme a été vraiment chaotique, j'ai pris ma décision du jour au lendemain et même si l'idée me trottait un peu dans la tête depuis un moment je ne m'étais pas vraiment renseigné sur l'alimentation végétarienne et sur comment équilibré son alimentation. Je mangeais en fait des substitut de viande industrielle pour compenser la suppression de la viande et du poisson. J'ai pris beaucoup de poids à ce moment-là et je n'étais vraiment pas bien. D'un côté j'avais la conviction de faire le bon choix éthique et d'un autre je voyais ma santé et mon énergie se dégradé. C'est là que j'ai commencé à me renseigner sur l'alimentation végétarienne équilibré et j'ai découvert que j'avais en fait tout faux. J'ai donc repris mon alimentation en main et comme par miracle mon énergie est revenue. J’étais en fait en sous alimentation et mon corps stockait du gras pour survivre. J'ai clairement traumatisé mon corps pendant cette période, juste parce que je n'étais pas informée correctement.
Et puis il y a environ six mois, j'ai commencé à me tourner vers une alimentation végétalienne et à supprimer tous les produits issu de l'exploitation animale. J'ai arrêté le lait ainsi que les yaourts et j'ai commencé à remplacer mes cosmétiques et vêtements issu de l'exploitation animal ou ayant été testé sur les animaux. C'est également à ce moment-là que j'ai commencé à me sentir très mal, j’étais constamment épuisée, je n'arrivais plus à me concentrer et j'avais quasiment tous les jours des migraines à ne plus pouvoir bouger. Je perdais aussi beaucoup mes cheveux et j'avais les gencives très sensibles. Mon médecin m'as donc préconisé une prise de sang et il c'est révélé que j'avais une forte carence en b12 ainsi qu'en fer et en iode. Pour le fer il faut savoir que j'ai toujours eu des problèmes de fer même quand je mangeais de la viande rouge tous les jours chez mes parents, donc pour ça mon médecin m'a donné des compléments. Mais pour la b12 et l'iode il m'as clairement dit qu’il fallait que je mange de la viande et du poisson et qu'il n'y avait pas d'autre solutions. Je suis donc rentrée chez moi dépitée en me disant que j’allais être obligé de remanger des cadavres pour ne pas être malade et voir même morte. Et puis j'ai réfléchi et je me suis dit que ce n'était pas possible qu'il n'y est pas de solutions autre que la consommation de viande. J'ai tapé « carence b12 iode » sur google et j'ai très vite trouvé qu'en fait il y avait d'autre solution et que mon médecin était en fait clairement végéphobe derrière ses grands sourires.

Ce jour-là j'ai rejoint le groupe Facebook « Vive la b12 » et j'ai demandé conseil. Très vite ils m'ont re-dirigé vers des articles où tout était expliqué. J'ai donc commencé une cure d'attaque de b12 et j'ai mangé des algues pour l'iode. Si tu veux je pourrais te parler un peu plus de la b12 et des carences dans l'alimentation végétale dans un autre article. Et bizarrement, alors qu'il n'y avait soit disant aucunes solutions autre que la viande selon mon médecin, mes problèmes ont disparu petit à petit. J’étais en pleine forme, mes migraines avaient disparu, mes cheveux reprenaient de leurs épaisseurs. J'étais en pleine santé ! Maintenant que j'avais toutes les informations nécessaires, j'avais envie de poursuivre mon chemin vers le véganisme, mais j'avais envie de vraiment faire les choses bien. Je n'ai pas trouvé de nutritionniste ou diététicien qui soit ouvert au véganisme dans ma région du coup je me suis tournée vers une naturopathe. Elle m'a fait un bilan complet de santé et elle m'a vraiment tout expliqué sur l'alimentation végétalienne, et m'as conseillé de très bon livres comme l'équilibre acido-basique (qui n'est pas spécialement que pour les véganes) ou le guide nutritionnel vegan. Depuis ce rendez-vous j'ai pu réduire considérablement ma consommation d’œufs et de fromage tout en restant en parfaite santé. Je n'en mange quasiment plus chez moi (peut-être une à deux fois par mois) et me le permet quand je suis invité chez quelqu'un ou que je suis au restaurant. C'est honnêtement pour l'instant l'alimentation qui me convient parfaitement, peut être qu'un jour j'arrêterai totalement le fromage et les œufs, je ne sais pas, mais je ne met pas la pression sur ça.

Voilà pour mon petit bout de chemin vers le véganisme, j'espère que cet article t'aura plu. Et n'hésite pas à partager ton parcours toi aussi dans les commentaires, que ce soit vers une alimentation plus saines avec ou sans viande ou vers une alimentation végétale. Je te laisse également les liens vers les livres qui m'ont beaucoup aider.




Je t'embrasse fort, 
Auréline

2 commentaires:

  1. J'espère que tu continueras ta progression sereinement ! Moi j'avais vraiment pris mon temps (un peu trop peut-être^^) du coup j'ai moins eu ce genre de problèmes, mais c'est vrai que quand ça va vite on peut rapidement être dépassé. Heureusement maintenant on a de plus en plus de sources d'info de bonne qualité sur les régimes végétaliens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est sur que faire ça vite n'était peut être pas la meilleure des idées surtout quand on ne sait pas trop ou trouver l'infos, maintenant je sais ou trouver ce qu'il faut. Mon conjoint essaye d'ailleurs de devenir végétarien, c'est assez dure pour lui au vu des pression dans sa famille mais je sais qu'au moins il le fait tranquillement et correctement. :) En tout cas merci pour ton commentaire et à bientôt j'espère :)

      Supprimer